Baryton
Le violon Baryton
L'histoire d'un instrument extraordinaire

Premier instrument de la famille des violons à se jouer sous le menton et soutenu avec les bras,
contrairement à la Viole de Gambe (entre les jambes), le violon baryton a été créé au 15ème
siècle, en pleine apogée des grandes créations de la Renaissance. Sa grande taille en fait
immédiatement un instrument difficile à jouer et sa tessiture empêche les luthiers d'en diminuer les
dimensions imposantes. C'est ainsi qu'il tombe dans l'oubli au profit de l’alto, plus petit, au 16ème
siècle et ensuite du violon, encore plus petit et accordé une octave plus haut, au 17ème siècle.
L'exceptionnel virtuose Paganini en a malgré tout joué au 19ème siècle, alors que Stradivarius le
considérait toujours comme la quintessence du « Violino da braccio » ou violon à bras. Subjugué
par son registre, sa chaleur et sa puissance qui surpassent l'alto dans la beauté de la  tonalité et
de la richesse, le fameux luthier construisit quelques “Medicea d'alto”  en 1690 en raison de la
commande spéciale réalisée pour les Medicis et plus particulièrement destinée au Prince Cosme
de Medicis. C’est sur un de ces plus bels exemplaire que Paganini créa la « Sonata per la Gran’Viola »
à Londres en 1834.Grâce à l'ingéniosité du luthier André Sakellarides, osant modifier la forme classique
pour obtenirla forme contemporaine du Violon-Baryton, cet instrument revoit le jour au 21ème siècle. Ses
formes étonnantes et ergonomiques permettent à l'interprète de le jouer tel un grand alto, tout en
gardant chaleur, timbre, profondeur et puissance, grâce à une caisse de résonance de taille judicieusement
élargie. Fasciné par la renaissance de cet instrument qui combine la virtuosité du violon, la chaleur de
l'alto et la puissance du violoncelle, Stéphane Tran Ngoc fait partie des rares interprètes à faire revivre
l’instrument à travers des transcriptions, un répertoire classique, ainsi que de nouvelles oeuvres créées par
plusieurs compositeurs contemporains dont certaines lui sont dédiées. Il a donné des récitals sur cet
instrument en Europe, en Asie et aux USA, n'hésitant pas à partager certains concerts entre violon et baryton.
Exemples de programmes:
Récital violon baryton seul
Carl Friedrich Abel: Sonate pour viole de gambe en
sol majeur
JS Bach: 6ème suite pour violoncelle
Penderecki: Kadenza
Mojica: Lamentos no. 3
Pisendel: Sonate pour violon en la mineur
Martinon: Sonatine pour violon no. 5
Avec piano:
Schubert: Sonate "Arpeggione"
Schumann: Fantasiestucke
Rachmaninov: Vocalises
Grieg: Sonate pour violoncelle

Nouveau! Vidéo de présentation:
https://www.youtube.com/watch?v=IKFmcL6AOh0